Un autre voyage en Chine (partie 1)

Eeeeeet non, je ne suis toujours pas partie au pays du Soleil Levant, je suis bel et bien à Bruxelles. Ceci dit, en l’espace de quelques semaines, j’ai eu l’occasion d’aller deux fois aux puces (les Marolles à Bruxelles, Place du Jeu de Balle pour les intimes) et de me balader dans une brocante tout à fait par hasard hier. Une grande braderie ainsi qu’un vintage market m’attendent le week-end prochain mais ça, c’est une autre histoire.

J’avais déjà parlé un petit peu du plaisir de chiner ==> ici <== il y a déjà deux ans de cela et à chaque fois que je reviens le sac chargé de babioles en tous genres je me dis que je devrais faire un article à ce sujet afin de vous dévoiler mes p’tites trouvailles!

S’il « faut » bien savoir une chose à mon sujet, c’est que je suis une personne assez organisée (mais bordélique – oui oui c’est compatible -) donc, quand je pars chiner, fouiner, dénicher, j’ai toujours une liste mentale de ce que nous avons besoin. Alors oui, parfois, il m’arrive de craquer sur un truc plus ou moins inutile … à 50 cts, histoire de ne pas culpabiliser. Autre détail, j’ai pris l’habitude de mettre mes pourboires de côté (bonjour, je suis encore jobiste à mon âge et étudiante de surcroît ahem), ces derniers servent donc à financer nos brols comme on dit dans le Plat Pays.

Voici donc en images – tankaf‘- les trouvailles des dernières semaines en sachant que mes objectifs étaient :

  1. trouver des boîtes sympa pour notre prochain vaisselier
  2. Refaire la garde-robe du ptit Cheyenne pour la collec’ automne-hiver
  3. Trouver des bouquins éducatifs mais pas rébarbatifs
  4. Me faire plaisir (un peu)

Ca vous a plu? Vous chinez vous aussi? La suite très prochainement, selon le bon vouloir de mon appareil photo qui fait des siennes car je n’en peux sincèrement plus de la qualité gsm des images.

 

Lexique 

Brols : ensemble d’objets disparates, désordre (c’est pas moi qui l’dis, c’est THE Larousse)

 

Citad’elle (et lui)

Pour ceux qui me suivent sur Hellocoton, il y a deux jours, je proposais une nouvelle idée :
faire visiter sa ville/son village en 10 lieux.
Soit au moyen de textes, soit au moyen de photos (ou des deux) et pourquoi pas des pictogrammes, des collages etc.
Le principe étant de répondre à ces 10 questions pour permettre ainsi de faire un mini-guide de plusieurs métropoles, cités, hameaux. Libre à chacun de participer! La seule « condition » étant de me faire suivre le lien de vos participations en commentaire sous cet article. Je les mettrai après dans ce billet avec le nom du blogueur et la ville choisie.

Ça vous tente? Si oui, voici les 10 lieux à faire découvrir à vos lecteurs! C’est parti!

  1. Un lieu pour se défouler
  2. Un lieu pour se détendre
  3. Un lieu pour faire plaisir à ses papilles gustatives
  4. Un lieu pour festoyer avec les amis
  5. Un lieu pour les petits (mais aussi pour les grands)
  6. Un lieu pour se cultiver ou cultiver (au choix)
  7. Un lieu pour faire du lèche-vitrine
  8. Un lieu pour se mettre au vert
  9. Un lieu pour amoureux/ses
  10. Un lieu réservé aux copin(e)s
Citad'elle (et lui)

Bruxelles, musée des instruments de musique (MIM)

Vos participations

– Camille, du blog Choupie-Chat nous fait découvrir Dijon (et ce, sans parler de moutarde)

– Hélène nous amène dans une partie de Bruxelles que je connais moins comme quoi au bout de 7 ans on peut toujours être surpris (et agréablement)

PS : la même ville peut être choisie par différents blogueurs vu que nous n’avons pas la même vision de notre citadelle.

Échantillon de vacances

Si je n’ai pas posté pendant près de deux semaines c’est que j’étais en pseudo vacances. Vacances car je n’étais pas à la maison, que j’ai rendu visite à des amis ainsi qu’à la famille. Pseudo car pendant 10 jours j’ai été maman solo et ce n’était pas tout le temps évident (normal avec un bébé de 3 mois 1/2). Enfin, c’est désormais passé, le fils a retrouvé sa maison et son Pôpa, tout est rentré dans l’ordre.

P1030937

Malgré un emploi du temps très assez serré (Bruxelles -> Paris -> Bourges -> Toulouse -> sud-Toulouse -> Corrèze -> Bruxelles) j’ai pu faire un tour au jardin des Plantes à Paris (j’adore ce lieu, j’essaie d’y aller à chaque passage express ) visiter la cathédrale de Bourges ainsi que le Palais Jacques Coeur, me dorer dans un parc à Toulouse – 30°C à l’ombre la semaine passée – et admirer le lever du soleil sur les Pyrénées. Je vends du rêve, non? 😀 J’avoue que je ne serai pas contre des destinations un peu plus exotiques mais c’est déjà mieux que rien et ça fait voir du pays au tout petit et surtout ça l’habitue aux transports!

Voici donc une sélection de photos de ce séjour!

Promenons-nous dans les bois …

Cela fait bientôt 6 ans que je vis à Bruxelles et durant tout ce temps, je n’étais allée que très rapidement dans cette magnifique forêt. J’avais à peine oser m’aventurer à la lisière de ces bois, en passant par « l’entrée » du centre-ville, à savoir le bois de la Cambre.

P1030124

Wikipédia l’expliquant très bien :

La forêt de Soignes (prononcé [swaɲ ] ; Sonia silva en latin, Zoniënwoud en néerlandais, Sonienwald en allemand) est une forêt périurbaine d’environ 5 000 ha(aujourd’hui fragmentée par le réseau routier et ferré), située au sud-est de Bruxelles, dans la partie centrale de la Belgique et dont un cinquième de la superficie, située sur le territoire de Bruxelles-Capitale, est connexe avec le bois de la Cambre, promenade forestière et champêtre qui pénètre dans la ville jusqu’à 4 kilomètres du centre ville. En pénétrant sous les arbres du bois de la Cambre, puis de la Forêt de Soignes, le promeneur, s’il se dirige vers le sud, débouche, 14 kilomètres plus loin, à Waterloo.

La principale caractéristique de la forêt de Soignes est d’être composée à près de 80 % de hêtres issus de plantations ou de régénération naturelle, dont les hautes futaies on fait surnommer une partie du massif « la hêtraie cathédrale ».

La surface actuelle de la forêt de Soignes proprement dite est de 4 383 hectares, que l’on peut étendre à environ 5 000 hectares si l’on y inclut d’autres étendues boisées publiques contiguës qui en faisaient partie dans le passé, comme le bois bruxellois de La Cambre. C’est une des plus grandes forêts périurbaines d’Europe, mais elle n’est que le vestige de la vaste forêt qui a autrefois couvert une bonne partie du Brabant et du Nord de la France.

Parmi les éléments du massif, le bois de la Cambre (Ter Kamerenbos, en néerlandais) s’enfonce au cœur de la ville, le bois des Capucins contient l’arboretum de Tervuren, le parc Tournay-Solvay, le domaine Solvay de La Hulpe, le bois de Tervuren et le domaine du Rouge-Cloître (Rood-Klooster, en néerlandais) complètent cet ensemble.

 

Pourtant, une succession d’événements a fait que  samedi, je me suis retrouvée à partir du Rouge-Cloître pour une promenade d’une bonne douzaine de kilomètres à travers la forêt de Soignes.

Des images plutôt que des mots afin de vous donner – peut-être – l’envie de vous y promener à votre tour …

 

Infos pratiques :

– Pour partir du Rouge-Cloître, descendre à l’arrêt Sacré-Coeur du bus 41 ou au terminus de la ligne 5, Herrmann Debroux.
Sinon, vous pouvez consulter le site de la STIB

– Vous pouvez trouver un plan de la forêt de Soignes à la commune d’Ixelles mais je présume aussi dans les autres communes ou au BIP …

Munissez-vous d’un sac plastique pour vos éventuels déchets car malgré le fait que des tables de pique-nique soient installées, il y a très peu de poubelles!

– N’oubliez pas de prendre de l’eau! 🙂

Pour en savoir plus :

– la page wikipédia dans sa totalité ici

– la page officielle de la forêt de Soignes

 

Araignée du soir, espoir!

Araignée du soir,
espoir!

Un dimanche à Bruxelles {9ème mois}

La grossesse c’est :

  • magique *
  • unique *
  • physique *
  • des GROSSES insomnies ;

mais du genre la bonne grosse insomnie, celle qui te fait ouvrir des grands yeux de hiboux, égrener les minutes, passer des heures et des heures sur des sites internet, lire, lire et lire et pour finir, marcher dans la ville, encore endormie de sa fièvre du samedi soir (c’était la Gay Pride) et prendre un café à 6h du mat en regardant les brocanteurs s’installer sur la place du jeu de Balle!

*,*,* : en vrai c’est quand même magique, unique et physique 🙂