Brèves de blog·Entre Nous

Désert numérique


Septembre 2021, soit 8 mois depuis ma dernière publication. Pourtant, les stats ne sont pas mauvaises, les articles continuent de vivre, d’être lus et partagés. Un blog en dormance qui se réveille lentement après une très longue hibernation.

Quand la vie personnelle empiète sur l’écriture

Celleux qui me connaissent et/ou me lisent depuis un moment savent que quand je n’écris pas, ou du moins ne publie rien ici, c’est que généralement ce n’est pas la grande forme. En effet, j’ai continué à coucher quelques mots sur papier (loin des écrans) mais pendant cette période je me suis éloignée des réseaux sociaux et j’ai cessé d’alimenter cette plate-forme. J’ai cependant participé pour la deuxième année consécutive au projet Poésure & Gravésie de mon amie Louise (ici, la version sonore de la première édition). Un projet très intéressant tant du point de vue humain que du processus créatif.

Poésure et Gravésie est un projet collectif d’échange entre graveur.e et écrivain.e : huit duos d’artistes ont créés en collaboration huit ensembles texte/image. Ce portfolio rassemble huit impressions originales (sérigraphie, lithographie, gravure taille douce et taille d’épargne), en lien avec huit textes originaux.
Silexink.com

Je profite d’ailleurs de ce post pour remercier Louise, car c’est grâce à elle, que l’écriture reste dans un coin de ma tête, même dans les périodes les plus sombres. 17 ans d’amitié au compteur, ça crée des liens.

Otters for ever
source : pixabay

Des pressions et des doutes

Toc toc ! Fin septembre, une connaissance que j’avais oublié a frappé à la porte : la dépression. Étant donné que c’était la deuxième fois qu’elle me rendait visite, j’ai réagi vite et j’ai été bien accompagnée. Malgré tout, la guérison est longue, il ne s’agit pas d’un rhume. Nous sommes fin mai et, c’est seulement depuis quelques semaines, que je commence à me sentir mieux. Heureusement, mon entourage proche a été aidant et compréhensif. Sur le moment, les journées paraissent interminables, parfois la moindre action pèse et chaque victoire compte. Avec du recul, je regarde avec fierté le chemin parcouru et je suis heureuse d’être sortie de ces mois difficiles. J’ai conscience que c’est clivant d’évoquer la santé mentale sur un blog ou sur les réseaux sociaux mais, je pense que plus des gens évoqueront ce sujet, plus il sera facile d’accepter d’aller mal et surtout, de se faire accompagner (médicalement et thérapeutiquement). J’ai déjà évoqué l’endométriose qui est une maladie physique alors pas de tabou sur cette page ! Les maladies mentales sont souvent perçues comme « honteuses » alors qu’au même titre que des maux physiques, elles peuvent être envahissantes mais se soignent, se guérissent et/ou s’atténuent avec le temps.

source : pixabay

Quant aux doutes, ils font partie intégrante de ma personnalité. J’aime reprendre la fameuse citation Cogito ergo sum (je pense donc je suis). Dans sa dialectique, Descartes explique que si je doute c’est que je pense et donc si je pense, c’est que je suis. Pour celleux qui voudraient réviser leurs cours de philo, je vous mets un lien.
Nous avons, mon conjoint, nos enfants et moi, décidé de changer radicalement de vie en quittant une capitale européenne pour un coin de reculé en pleine campagne. Après plus de 13 ans d’expatriation, nous allons nous installer en France cet été et cette décision a forcément amené son lot de questionnements … et de doutes !

Faisons-nous le bon choix ? Les enfants vont-ils s’adapter ? Vais-je retrouver du travail ? Comment va-t-on se faire de nouveaux contacts ? Vais-je aimer le quotidien en milieu rural ? Bruxelles ne va-t-elle pas trop nous manquer ? Etc.

Choisir c’est renoncer

Renoncer ne doit pas forcément être perçu comme quelque chose de négatif. Un choix amène et enlève des possibilités. Choisir la campagne c’est renoncer aux courses faites à l’arrache (le paquet de café acheté le dimanche matin), aux déplacements en tram/métro/bus bien desservis, aux amitiés établies depuis de très nombreuses années (Cass, Nath, Hélène, Gwen si vous me lisez, coucou ^^). Pour les ami.e.s, je sais qu’avec celleux qui sont proches, l’adage loin des yeux, loin du coeur ne s’appliquera pas. Cependant, il ne sera plus question de se retrouver pour boire un café, passer un moment au parc avec les enfants, refaire le monde autour d’un verre. Ce sera … différent ! Et c’est parfait comme ça ! Nos ami.e.s sont déjà invité.e.s à nous rendre visite et j’ai lu récemment qu’une amitié qui a duré au moins 7 ans sera « éternelle ».

Voilà, j’achève ce texte ici, car à l’heure de Tik-Tok et des reels, de plus en plus de consommateurices de contenus s’habituent au format court et se lassent après quelques secondes. J’en ai déjà dit beaucoup, alors à dans quelques jours, semaines, mois ! Entre mes différents jobs, le déménagement, les démarches administratives, je vais être fort occupée donc je ne sais pas encore quand j’aurai le temps de revenir alimenter ce blog.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas dans les commentaires ou en mp sur insta.

Merci de m’avoir lue 🙂

Ce blog est affamé : nourissez le de vos commentaires ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.