Enfance·Parentalité

Deux grossesses : le jeu des différences


Il y a quelques temps, je lisais un article sur le blog de To be Mummy qui comparait les débuts de deux grossesses. Trouvant l’idée sympa, j’ai décidé d’attendre patiemment la-presque-fin de grossesse afin d’en écrire un à mon tour!

En rédigeant un bref brouillon de ce comparatif, je me suis souvenue qu’il y a 4 ans et des poussières j’avais écrit un article intitulé « dernière ligne droite » alors que j’en étais plus ou moins au même stade. Je ne l’avais jamais relu jusqu’à ce jour et c’est étonnant de voir que certaines sensations sont immuables tandis que d’autres changent d’un bébé à l’autre!

Ad nauseam *

Pour faire simple, pour ma première grossesse j’ai eu 5/6 jours de nausées, histoire de bien conscientiser que j’étais enceinte les premières semaines. Pour cette grossesse c’est …. différent! Imaginez vous, avoir des nausées tous les JOURS, pendant des MOIS, plusieurs FOIS par jour. Voilà. À l’heure qu’il est, j’entame bientôt le 9ème et dernier mois et ces petites coquines sont toujours présentes bien qu’un peu atténuées depuis une dizaine de jours. J’ai tout essayé : citron, eau pétillante, gingembre, fractionnement des repas, plusieurs médicaments etc. (pour des conseils bien détaillés, je vous recommande cette lecture de Baby-Planet)

* NDLT : littéralement : « jusqu’à la nausée »

La fatigue/le sommeil

Une fatigue fluctuante dans les deux cas avec des moments de basses pressions (avec une tension trèèèèèèès basse nécessitant parfois quelques jours de repos forcé) et d’autres de pure énergie où je me sens capable de déplacer des montagnes. Le plus fatiguant a été pour l’une comme pour l’autre grossesse : les insomnies! Aaaaah ce fameux « petit vélo » qui tourne dans la tête et qui empêche de fermer l’œil OU qui nous réveille à deux heures du matin alors qu’on a une journée de travail derrière. Étonnamment le fait d’avoir déjà un enfant n’a pas été la plus grande source de fatigue comme on m’avait laissé l’entendre car à 4 ans, mon fils est déjà compréhensif et je peux lui dire quand j’ai besoin de souffler un peu (un luxe!)
[Bon ensuite on ne va pas se mentir, généralement je dors telle une poule à max. 22h (oui oui parfois même le week-end]

Le stress

Pour la première grossesse j’ai le souvenir d’avoir été plus excitée que stressée car tout a été très vite (de la décision de fonder une famille à l’annonce du test positif) et qu’il y a eu zéro problèmes médicaux (sauf une semaine en MAP mais résolue grâce à du bon repos).
Pour le second round, nous avons été plus stressés car le premier trimestre n’a pas été de tout repos (clarté nucale limite donc tri-test donc attente de trois semaines) mais finalement, à la fin des trois premiers mois tout est rentré dans l’ordre donc on a pu souffler.

Le suivi médical

Dans le premier cas, j’étais plus jeune, prise- au départ- par mon master, moins renseignée donc je faisais basiquement ce qu’on me demandait et j’opinais pour les prises de sang, les injections etc. J’ai eu un suivi classique (mais peu invasif) : gynécologue (une interne adorable), séances de kiné prénatale en groupe faisant office de préparation, accouchement à l’hôpital mais néanmoins en « salle nature » sans intervention extérieure si ce n’est au « grand final ».
Ici, quelques années plus tard, je suis plus informée. Je sais ce que je veux, ce que je ne veux pas, j’ai refusé des vaccins par exemple ou des actes que je jugeais invasifs et pas nécessaires et en plus d’une gynécologue, je consulte parallèlement une sage-femme pour une raison que je dévoilerai peut-être plus tard (teasing!).
Je ne fais pas de « préparation à l’accouchement » à proprement parler car à mon sens, c’est tous les jours, au fur et à mesure que la grossesse avance que l’on prépare son corps au jour J. D’ailleurs, c’est à raison que l’on compare l’accouchement à un marathon : il faut que le corps soit préparé en amont pour donner la vie car (pour celles qui ne sont pas passées la case accouchement) : c’est … physique!

Les préparatifs

Pour notre fils, je me souviens que j’avais passé des heures en ligne à lire, me renseigner, comparer, apprendre, douter sur tout et sur rien : le lit, la table à langer, les couches lavables, le maxi-cosy, transat ou pas transat, le tapis d’éveil( rond ou carré?). J’avais également cherché des lots de vêtements d’occasion (ce qui nous a valu de sacrées économies) et surtout : je remettais tout mes/nos choix en question.
Pour le deuxième c’est fingers in the nose : on a récupéré les vêtements les plus mixtes de notre grand , j’ai chiné ici et là au compte-gouttes quelques vêtements et on en a récupéré quelques uns de nos proches. On ne s’encombre cette fois pas d’une table à langer (on l’a donnée il y a bien longtemps et bébé sera changé sur un matelas nomade), ni de lit à barreaux (cododo puis direct matelas au sol). J’ai également trouvé en seconde main une écharpe de portage JPMBB (ou Love Radius) ainsi qu’un joli meï-taï et une nacelle pour les 6 premiers mois en voiture.

En neuf nous avons donc investi :

  • un collier de portage/allaitement que je porte depuis le début de la grossesse car il est canon!
  • Des nouveaux langes lavables (des basiques tétras en coton)
  • Un biberon en verre spécial allaitement
  • Une sorte de « truc à mâcher » si ça peut nous éviter cette fois ci la tétine
  • Et on va sûrement craquer pour un doudou de naissance parce que c’est quand même trop miiiiimiiii
  • (je rajoute aussi à cette liste du neuf : quelques vêtements de grossesse/allaitement que je n’ai pas réussi à chiné/troquer)

ET C’EST TOUT!h

(ou comment intégrer Meryl dans une vidéo sur la grossesse)

Et au final ?

Comme il y a quelques années d’écart entre notre fils et le/la deuxième, j’ai pu revivre les moments avec un nouveau regard tout en en ayant quand même l’expérience pour alliée. La même émotion pour les échographies, les mêmes insomnies liées aux questions logistiques et en même temps une autre vision de la maternité car j’ai travaillé durant cette grossesse donc j’ai eu moins le temps pour des réflexions existentielles (tout comme le fait de travailler activement m’a permis de ne prendre que la moitié du poids que j’avais emmagasiné pour la première grossesse!).
Vous l’aurez compris et ce n’est donc pas un mythe : une grossesse n’est pas l’autre et beaucoup de facteurs peuvent varier!


Et vous ? Avez-vous vécu différemment vos différentes grossesses ou se sont-elles déroulées de la même manière ? L’espace commentaire est fait pour vous!

6 commentaires sur “Deux grossesses : le jeu des différences

  1. pour moi 2 grossesses tres differentes. je ne garde pas un bon souvenir de la seconde d’ailleurs. Meme si cela s’estompe avec le temps et le plaisir d’avoir ma puce

    Aimé par 1 personne

  2. C’est ça je confirme pour moi aussi, les grossesses ne se sont pas toutes passées exactement pareilles. Fortes des expériences précédentes, il y a surtout des choses qu’on fait ou qu’on voit différemment. Et question équipement, c’est fou effectivement comme on s’allège avec le temps !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est sûr qu’avec 5 enfants tu as pu comparer les grossesses ! Je pense que si jamais il y avait un troisième on achèterait presque rien ! Merci de ton passage en tous cas

      J'aime

      1. J’avoue plus j’ai de grossesses/enfants, plus je suis « détachée », j’ai presque failli oublier des examens pour cette troisième grossesse 😅 …
        Niveaux préparatifs, on avance aussi de plus en plus dans le minimalisme (voir l’arrache, on sait depuis le début que la chambre ne serait pas terminée à temps 😥)

        Aimé par 1 personne

        1. C’est bien au lieu de dire je suis à l’arrache tu peux répondre « non non je suis minimaliste c’est tendance ». J’avoue que la ne pas s’embrasser d’un lit bb, d’une table à langer etc.
          Ça allège les préparatifs et le budget 🙂

          Aimé par 1 personne

Ce blog est affamé : nourissez le de vos commentaires ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.