Quartier lointain …


Sortir de chez soi à 10 heures du mat’, voir le soleil transparaître derrière les nuages. Puis la pluie, fine, à la bretonne.
Aller boire un café au café portugais du coin, retrouver une pote et lui dire au revoir parce qu’elle part de Bruxelles. Raconter des conneries, s’entendre dire bonjour par des commerçants du coin, recevoir des sourires. Reboire un café, puis un troisième. Récupérer des coussins et s’imaginer une cabane d’enfants faite d’oreillers, de couettes, de plaids. Rêver d’indiens et de cowboys, encore sourire parce qu’on se rend compte que ben quand même la vie c’est super chouette. Ecouter du punk français et se rendre compte de la débilité des paroles ; en rire.
Un monde de possibles s’ouvre, le quartier s’égaie, les odeurs de nourriture envahissent les narines. Morcella portugaise, pâtes italiennes, kebab marocain. En deux minutes, on peut faire un tour du monde. C’est ça Bruxelles, tout comme Paris, comme ailleurs, les capitales rendent ça possible.
J’arrête ici, sinon on va me prendre pour une (grosse) hippie, ce que je ne suis pas. Je suis juste contente aujourd’hui et j’avais envie de partager ça.

Petite musique débile de circonstance. Dédicace à Antoine, Léon et Lola et Colas 😉

Publicités

Si tu veux commenter, faut pas s'gêner :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s