Cadavre exquis (le retour) #3


Pour ceux qui ne connaissant pas le concept, voir : cet article 😉

Attention : texte déconseillé au moins de 15 ans 

Je met cette mise en garde car certains passages peuvent êtres violents ou sexuels. Il faut avoir un certain sens de l’humour pour lire les mots qui suivent …

Participants

Jaune
Zazel
Toon
Cosmo

NB : les mots souligné représentent le bout de texte laissé à la personne suivant

Je crie, c’est la première fois que j’entends ma voix. J’ignorais d’ailleurs que j’en avais une. C’est nouveau. agression. La lumière me déchire les yeux. Je veux retourner à l’intérieur. J’ai peur. Je suis né.
L’appréhension, la curiosité, l’espoir et surtout la découverte de la déception de l’attente est longue, sur le front de mer, je compte les dauphins qui surgissent, qui sautent dans un ciel émaillé ; je considère leur bonheur, leur insouciance. Pourtant, ils sont si intelligents ; il paraît. Est-ce possible d’être si heureux en étant si intelligent ? Le temps passe, mon attente se prolonge. Des nuages se forment, et Dieu m’apparaît. C’est un homme. énorme bien sûr, mais il me parle pourtant. Je n’y comprends rien mais demeure abasourdi. Mon expression devait ressembler au visage d’un homme qui se faire cureter l’hypothalamus, la boîte crânienne entrouverte, pour se faire retirer un vers => l’alexandrin.
BOUCHE!BOUCHEE!BOUCHERIE !!!
Bouche béate et balbutiante, elle boit sa bière sans balbutier. Bébé boit. Bébé femme se bute au barman. Elle babille, elle balance des bobards. Elle bavarde, elle rembarre. Elle bouge de ce bar. Elle se blesse. Que faire, tout ce sang qui jaillit exacerbe mes capacités à oublier ma condition. Ses peurs ; sa souffrance me donne les moyens de m’oublier entièrement. Laisser couler, les bras ouverts, les doigts écartés, sentir le fluide universel qui coule de tes mains, la douceur inavouée de son gland au firmament, illuminant littéralement maman qui faisait la moue, de dégoût, de voir sa fille prendre autant son plaisir. Pour la refroidir, elle sortir son adage ancien : «A quoi bon ? Mieux vaut être réaliste à l’extrême, nous sommes déjà morts ! ». La fille se délecta, sans sourcilles, de la liqueur âcre qui s’écoulait, épaisse, du trou de l’inconnu. C’est flippant. Pourtant on le cherche, tout le temps. Il est excitant , tremblant.
Il nous fait BANDER !Après tout, le cycle de la vie ne se résume-t-il pas à ça ?

dieu-tolstoi-wojtek-siudmak-300x225

Publicités

Si tu veux commenter, faut pas s'gêner :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s