Monde·Voyages

Lisboa n°3


Avant toute chose, une petite musique pour illustrer la ballade que j’ai faite aujourd’hui. Parce qu’il faut avouer que quand on marche tout seul sur des bornes il vaut mieux être accompagné d’un bon son. J’ai opté pour C2C et voici le morceau que je vous propose qui m’a, entre autres, bien motivée aujourd’hui.

9 novembre, direction Belém!

En route vers Belém!!

Il s’agit d’un quartier de Lisbonne situé à une petite dizaine de kilomètres de l’endroit où je loge durant mon séjour. Comme la veille, plutôt que de prendre les transports en commun, j’ai décidé de suivre la ligne de tram 15 jusqu’à ma destination. D’un côté, ce ne fut pas une partie de plaisir (imaginez marcher 3 km sur une nationale) mais de l’autre, j’ai pu découvrir une autre facette de la ville, loin de celle que l’on voit dans les guides touristiques.

J’ai traversé des zones à moitié désaffectées, des quartiers populaires (2,40 pour un bifana et un café) et lorsque que je suis arrivée à Belém, j’ai un peu déchanté. Une masse de touristes agglutinés autour des cafés en décor de carton pâte tape à l’oeil. Non merci! Cependant, un panneau indiquant « jardim botânico » m’a sauvé de cette vision. Rien de spectaculaire que ce jardin surtout durant la saison morte. Mais, ça m’a fait du bien de me poser une petite heure au vert loin de l’agitation fourmillesque. C’est les photos de ce parc que je met en avant aujourd’hui ainsi que trois clichés de Belém.

Arrivée au terminus de la ligne 15, j’avais les pieds en marmelade (oui je préfère ce mot que compote, c’est plus joli). Petite pause pour réfléchir ce qui ne prendra pas longtemps ; le retour s’effectuera en tram et non à pied. (Mal)heureuseusement, je n’ai pas eu la chance de tomber sur un vieux modèle de tram. Tant pis. Au moins dans les modernes il y a la clim et on sent moins le cahotement des pavés. Terminus place du commerce. Une grande étendue blanche avec une vue magnifique sur le Tage.

Puis, après cette marche, je m’accorde un break dans un café : « Eu quiera una imperial por favor ». En plus de la désaltérante Sagres, les boissons sont souvent accompagnées de petites fèves salées. Mmmmmm. La suite un autre jour 😀

Ce diaporama nécessite JavaScript.

NB : la photo des canards, dédicace à Hélène.B

Publicités

Si tu veux commenter, faut pas s'gêner :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s