Cadavres z’exquis


Le concept : on prend un bout de papier, on se met à écrire puis on plie la feuille en ne laissant qu’un mot de liaison, un connecteur logique apparaître. Voici ci-dessous quelques exemples écrit durant les festivités par 5/6 personnes.

 

Expérience n°1

J’aime pas Noël, depuis tout petit déjà, il avait compris qu’il était trop tard, qu’il ne la reverrait plus à moins que la température s’affale largement au dessous de 0°c alors là, euh ah oui, en fait ben le loup il est sorti et là il a fait « bouh ». Alors là  je ne vis plus le chemin devant nous. C’était le brouillard, le noir total, l’épouvante épouvantable et pourtant ça partait bien, il y avait de bonnes ondes, on allait s’éclater, c’était spur et certain. Pourquoi donc en parler encore et encore, ça me soûle. J’en ai marre de ne pas arriver à la fin de cette histoire de ouf. Il faudrait que je me souvienne pourquoi, mais pourquoi? Malgré toutes les apparences je suis au regret de vous dire que c’est fini.

 

Expérience n°2

Ce soir le pain a été presque complétement mangé par là compagnie des esquimaux à pagnes jaunes parce qu’ils sont plus petits que  les chimpanzés qui vivent dans la forêt. Sans transition. Le garde-champêtre avait trop bu ce soir-là ; impossible de retrouver sa cahute. Il sillonnait entre les pins et les platanes quand soudainement, c’est y pas possible, un caïman s’est jeté sur l’individu lambda. J’imagine que si on croit la conjoncture, c’est un fait extraordinaire, mais pourtant il en avait été décidé autrement, les astres étaient favorables à la clémence et à la paix tandis que l’ombre s’approchait il se mit à courir. Puis trébucha, se releva, reprit son souffle. A ce moment là j’eus un frisson, une sorte de soubresaut terrifiant, j’ai même hurlé ARGGGG!!

 

Expérience n°3

Elle croqua dans la pomme, un verre en sorti, il était blanc et visqueux. Pourtant les vipères ne visquaient pas en temps normal. Les choses ne se passaient pas ainsi, non évidemment ça aurait été trop facile. Oups! j’ai encore raté une marche. Déjà qu’il me manque un oeil, si en plus on avait deux yeux, on verrait mieux a dit tonton cyclope a son neveu qui arrivait tout juste d’Asie du Sud. Pourtant, rien n’avait changé. Je retrouvais mes chaussettes sales et mes habitudes tenaces … manger à 15h30, dormir le jour, et la nuit et le lendemain et le jour suivant encore et toujours et toujours et encore et encore et toujours et tout s’arrête. Les notes vibrantes se muèrent en un silence lourd. Le bruit n’était qu’une masse épaisse. DONG! Les cloches sonnent sonnent sonnent. Il est 22h.

Publicités

2 réflexions sur “Cadavres z’exquis

Si tu veux commenter, faut pas s'gêner :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s